Tout est parti d’un tee-shirt – GSDOM – Bienvenue dans l’univers des objets publicitaires

Le livre Yékini, édité par Grégory Jarry, a remporté le prix Révélation à Angoulême.

Yékini, un livre coécrit par Clément Xavier et Lisa Lugrin, a reçu le prix Révélation ce dimanche au salon international de la bande dessinée d’Angoulême après deux ans de travail. Il édité par la maison indépendante poitevine Flblb dirigé notamment par Grégory Jarry.

Comment ce livre a-t-il été conçu ?

« Tout est parti d’un tee-shirt que portait Clément Xavier une fois quand il était venu chez moi, justement pour discuter de la volonté de faire un projet ensemble. Le dessin représentait un Yékini, un lutteur du Sénégal. Il nous a raconté son voyage dans ce pays et nous a expliqué toute l’histoire autour de ces sportifs. Une histoire qui nous a passionnés. Les deux auteurs sont alors retournés pendant un mois au Sénégal pour être au cœur de ce sport et pour pouvoir réaliser ce livre. »

Comment repérez-vous les auteurs avec lesquels vous travaillez ?

« Pour la plupart nous les repérons au travers de fanzines de bande dessinée, de petites revues d’amateurs. C’est de la bande dessinée indépendante ou d’auteur comme il existe le cinéma d’auteur. Nous avons de la chance car à Poitiers, il y a une fanzinothèque, c’est une bibliothèque de fanzine de toute l’Europe, où l’on peut découvrir de nouveaux talents. »

Comment travaillez-vous avec ces auteurs ?

« Au travers de ces fanzines, on voit les dessins et les textes, on voit de quoi sont capables les auteurs. Donc on leur propose de faire de petites histoires en fonction de leur style et de leurs capacités. »

Grâce à ce prix, est ce que les ventes de Yékini ont augmenté ?

« Oui, l’annonce de cette récompense a permis au livre de se vendre encore plus. Aujourd’hui on attend de nouvelles impressions. Les diffuseurs ont dû bloquer les commandes faites par les magasins. D’ici 10 jours on devrait recevoir les nouveaux exemplaires pour nos lecteurs. »

Pour vous, qu’est que ce prix va changer ?

« C’est plus pour les auteurs, c’est leur premier livre cela leur va permettre d’avoir une certaine reconnaissance et de pouvoir évoluer dans ce métier. Les retombées pour nous se font auprès des autres auteurs, ils vont avoir plus confiance en nous et ils vont comprendre que l’on ne se trompe pas dans les choix que nous faisons. On est une rampe de lancement pour les jeunes auteurs. »

Source : Tout est parti d’un tee-shirt – GSDOM – Bienvenue dans l’univers des objets publicitaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *